Un guide de bonnes pratiques pour l'enseignant

Une activité pédagogique à distance

 C’est un travail bien explicité, concis, simple, demandé à l’élève pour :

  • appréhender des nouvelles notions d’un cours (ou réviser un cours déjà vu)
  • s’exercer et développer des compétences.

Chaque activité est définie par sa nature (cours ou entrainement), sa durée, son ambition (un travail atteignable par tous les élèves), les conditions de l’autonomie de l’élève (étayage, ressources, outils…), la méthodologie, un rendu d’élève et une phase de régulation de l’enseignant.

Le nouvel emploi du temps de l’élève sera constitué d’une suite de ces activités pédagogiques à distance.

 

Comment construire une activité pédagogique à distance ?

 

Voici une méthode en 4 étapes :

 

1 - Mise à disposition des ressources numériques

  • Choisir des ressources adaptées à un travail personnel d’élèves isolés
  • Pour des documents de cours, penser aux vidéos, aux ressources audio, aux animations, aux simulations qui peuvent venir en substitution des explications orales en cours de l’enseignant en cours, dont l’élève a été privé. Pour des notions de cours importantes ou critiques on peut prévoir une classe virtuelle.
  • Pour les entrainements (exercice, mémorisation…), penser aux exerciseurs interactifs qui permettent à l’élève de s’autocorriger et de s’évaluer
  • Penser à choisir une activité atteignable par tous, soit en réduisant l’ambition de l’activité, soit en différenciant l’activité
  • Partager ces ressources avec vos élèves dans l’espace documentaire de l’ENT.

 

2 - Transmission des consignes de travail

  • Donner la durée d’engagement de l’élève pour la réalisation de cette activité. C’est un élément structurant pour l’organisation du travail personnel de l’élève
  • Expliciter clairement la méthodologie de travail de l’élève (prendre connaissance, repérer, résumer, répondre aux questions…). Cette méthodologie va soutenir le travail de l'élève et dans certains cas, outiller le parent qui aide son enfant
  • Expliciter clairement l’attendu en termes de production de l’élève (QCM, écrit, oral, dessin, résolution d’exercices, parcours d’exerciseur…)
  • Donner les modalités de retour des productions des élèves
  • Donner les conditions de l’activité (travail individuel, en collaboration avec d’autres élèves pour éviter l’isolement, ressources externes mobilisables…)
  • Utiliser le cahier de texte numérique pour donner ces consignes

 

3 - Suivi du travail des élèves

  • Choisir le bon outil de l’ENT (exercice & évaluation, casier…) pour suivre facilement les rendus des élèves au fil de l’eau
  • Relancer collectivement ou individuellement les élèves
  • Proposer une aide individuelle aux élèves en retard ou en difficulté (téléphone, mail, blog…)

 

4 - Remédiation et soutien de la classe

  • Prévoir un temps de synthèse pour formaliser, corriger, remédier.
  • Cette synthèse peut se faire en classe virtuelle
  • Répondre aux questions des élèves, les faire interagir, renouer les liens dans la classe
  • Féliciter, encourager la classe pour soutenir le travail à distance de chaque élève
  • Annoncer la ou les prochaines activités.

 


Quelques points de vigilance

Coordination entre les enseignants : a minima, il est nécessaire de synchroniser les activités qui utilisent la classe virtuelle. Il serait bien pour ce faire de les placer dans un agenda partagé de l’ENT.

On ne peut pas demander le même travail à distance (par exemple un équivalent de 6h de cours par jour) qu’en présentiel. Un nouvel emploi du temps se crée automatiquement avec les activités données aux élèves. Donc collectivement les enseignants doivent rester raisonnables sur le volume total des activités confiées à chaque élève (3h heures de travail journalier). Cette régulation peut être la mission du professeur principal.

Démarrage progressif : comme le confinement s'annonce long, il est souhaitable de commencer par des activités de consolidation de connaissances déjà vues en cours. Cela permet aux enseignants, aux élèves et quelques fois aux parents de se familiariser avec les outils de travail à distance avant d’aborder les nouveaux cours.